Législatives Avignon : les candidats de la France Insoumise !

Les candidats de la FRANCE INSOUMISE dans la 1ère circonscription de Vaucluse (Avignon, Morières, Le Pontet) :

Amandine LAUGIER

Suppléant : Vincent DELAHAYE

Une bouffée de fraîcheur…

… face aux autres candidats professionnels de la politique. Une campagne hors partis et citoyenne qui ressuscite l’enthousiasme politique à Avignon ! Article dans Vaucluse Matin 22/03/2017 (lisez la presse locale, abonnez-vous !)

20170323_092807-1-1

 

RENOUVELLEMENT !

Ça veut dire proposer autre chose que des professionnels de la politique. Des candidats de la société civile qui portent des insoumissions représentatives de la circonscription et qui s’engagent pour soutenir à l’assemblée nationale un programme clair : celui de l’Avenir en commun. « La France insoumise se revendique comme un mouvement et non un parti politique, veut faire table rase du passé, du moins de certains usages » … « Une approche démocratique radicale, une envie d’insurrection, de rebattre les cartes et de renverser la table. .. » Article paru dans La Provence 23/03/2017 (lisez la presse locale, abonnez-vous !) :

20170323_091549-1

DÉCOUVREZ NOS CANDIDATS :

logo_circo1

En Vaucluse, la France Insoumise va présenter des candidats dans toutes les circonscriptions. Contrairement à la plupart des candidats déjà déclarés, nos candidats sont issus de la société civile, à l’image de notre mouvement citoyen et hors parti. Ce ne sont pas des politiciens professionnels. Ils ont été désignés par le groupe d’appui au cours d’une procédure démocratique, mûrement réfléchie.

En ce qui concerne la première circonscription, notre candidate titulaire, Amandine Laugier, a été choisie par le groupe d’appui pour plusieurs raisons, notamment :

  • Pour les insoumissions qu’elle représente. La première insoumission est celle de la lutte contre les inégalités sociales, en rapport avec son métier d’éducatrice spécialisée. Selon l’INSEE, Avignon est depuis 2015 la grand ville la plus pauvre de PACA, avec un taux de pauvreté de 30,2% (contre une moyenne de 20,2% pour le Vaucluse). Les inégalités sont particulièrement marquées. L’élection législative est bien entendue une élection nationale. Cependant quand Amandine parle de précarité, elle sait ce qu’elle dit. Elle est proche de la population.

  • La deuxième insoumission est celle de la défense des salariés, et vient de son engagement syndical aux côtés de la CGT84 dont elle est membre de la direction départementale où elle est particulièrement impliquée en tant que militante.

  • Elle n’est issue d’aucun parti à l’image de la quasi totalité des membres du groupe (ce qui n’est pas le cas de Vincent Delahaye).

  • C’est une femme (et une maman), et malgré les lois, on ne compte que 27% de femmes à l’assemblée nationale (2012).

  • Pour son dynamisme, son sens du collectif, et sa motivation à donner vie aux idées du programme de la France Insoumise, l’Avenir en Commun au sein de l’assemblée nationale.

  • Sa motivation à favoriser l’implication des citoyens dans la vie politique, pendant sa campagne et bien sûr lorsqu’elle sera élue.

2017_03_21_conf_presseSon suppléant, Vincent Delahaye, jouit d’une expérience récente d’élu, qui pourra être utile à notre titulaire. Depuis 2014, il a fait ses premières armes d’élu à la mairie d’Avignon, avec quelques dossiers comme le Tri Postal ou l’habitat participatif et les écoquartiers. Surtout, en tant que conseiller communautaire, il est un des rares à se battre pour protéger les biens communs de la rapacité des multinationales, et en particulier à défendre la régie publique de l’eau, entre autres dossiers.

Il représente comme Amandine les insoumissions liées aux inégalités et à la précarité, par son travail au sein d’une association d’accueil et d’accompagnement de personnes en grande précarité à Cavaillon, dans un cadre de vie autogéré au maximum et axé sur la réinsertion avec un volet écologique indéniable. Organisateur en particulier du festival « C’est pas du luxe ».

Ancien faucheur d’OGM, et militant antinucléaire, il représente également les insoumissions écologiques. Militant impliqué dans l’association Foll’ Avoine, il en connaît un rayon sur les pesticides, les OGM, le BIO et l’alimentation locale. Il pourra donc défendre les convictions de l’Avenir en commun sur le volet de la transition vers une agriculture paysanne entre autres choses.

Enfin, son expérience au Parti de Gauche, dont il est co-secrétaire départemental depuis deux ans lui confie une expérience politique dans de nombreux domaines.

Charte Ethique.

Par ailleurs, dans ce moment de défiance totale vis-à-vis des élus, les député-es de la France insoumise devront avoir un comportement exemplaire. Pour cela, les candidates et candidats s’engagent à :

  • signer la charte de l’association indépendante ANTICOR

  • renoncer à leur mandat local en cas d’élection comme député-e afin de respecter le principe de non cumul et se consacrer pleinement à leur mandat ;

  • n’accepter au cours de leur mandat aucun don, cadeau ou prêt, de nature à les influencer pour favoriser les intérêts d’une personne privée ou d’une personne morale et dénoncer publiquement toute tentative de corruption avérée ;

  • lutter contre toutes les dépenses somptuaires et contre tout ce qui serait un privilège en inadéquation avec la stricte fonction représentative de l’élu ;

  • respecter les procédures de transparence proposées par la France insoumise, notamment concernant la réserve parlementaire si celle-ci n’est pas supprimée ;

  • déposer et défendre une proposition de loi afin de réintégrer le régime de retraite des députés au sein du régime national de la sécurité sociale ;

  • poursuivre tout au long du mandat le travail d’échanges avec les associations, syndicats, réseaux ou collectifs rencontrés au cours de la campagne.

  • Publier un compte rendu de mandat régulier

Renverser la table.

Nous sommes un mouvement insurrectionnel. Nous sommes dans une autre histoire  et voulons vivre une révolution citoyenne : on veut renverser la table ! On ne se présente pas ici pour faire vivre un parti (1€68 par voix), mais pour changer la vie des gens. Nous ne nous présentons pas non plus pour témoigner, mais pour prendre le pouvoir.

Mouvement citoyen. Campagne auto-financée.

Nous ne dépendons pas d’un parti. La conséquence, c’est un mouvement citoyen. Mais nous assumons pleinement ce côté par le fait que notre campagne est autofinancé et ne disposera d’aucun soutien financier. Nous allons donc très bientôt lancer un appel aux dons.

Vincent et Amandine sont nos porte-paroles, nos porte-voix. Nous préférons ces mots à celui de candidat. Porte voix d’un mouvement. Nous sommes contre la personnalisation a outrance. C’est pourquoi nos candidats forment un binôme, et seront ensemble sur le terrain dans l’action pendant toute la campagne.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s